Crowdfunding immobilier, comment bien investir

Crowdfunding immobilier, comment bien investir

Le Figaro.fr met en garde les Internautes contre les plateformes de crowdfunding non-autorisées. Crowdfunding immobilier, les pièges à éviter, financement participatif immobilier

Actualité crowdfunding et immobilier

Crowdfunding immobilier, comment bien investir

Le Figaro.fr met en garde les Internautes contre les plateformes de crowdfunding non-autorisées.

556d9f66dc706.png

Devant la multiplicité des acteurs du crowdfunding, l'Autorité des Marchés Financiers a averti le public à propos de certaines pratiques d'acteurs non-autorisés.
Une nécessaire mise en garde, puisque le statut de Conseiller en Investissement Participatif, ou CIP, est règlementé depuis octobre 2014. Chaque plateforme proposant l'investissement en direct dans des sociétés et projets doit désormais être immatriculée. Pour cela, il est nécessaire de déposer un dossier auprès des autorités compétentes.
Le traitement du dossier d'immatriculation en temps que Conseiller en Investissement Participatif n'est pas une pure formalité. Le dossier est analysé en profondeur : parcours et diplômes des dirigeants, types de sociétés et projets proposés par la plateforme, procédure anti-blanchiment mise en place, business plan, mentions sur les frais et risques, équilibre de l'information donnée à l'investisseur potentiel... Une procédure que respecte scrupuleusement Canberra-Immo.fr avant de mettre en ligne des projets.

Dans un secteur naissant et en plein boom, certains n'attendent cependant pas d'obtenir les autorisations adéquates pour mettre en ligne des projets immobiliers. Parfois en mettant l'investisseur à risque sur son patrimoine personnel en raison d'un montage bancal : « Nous avons constaté l’essor d’investissements aux rendements flatteurs, réalisés au travers de structures telles que des sociétés en nom collectif (SNC), des sociétés civiles ou des sociétés en participation (SEP) », explique Natalie Lemaire. «Or, dans ce cadre, sans qu’ils le sachent, les investisseurs sont responsables des dettes de la société sur leur patrimoine personnel, au-delà même des sommes investies», détaille-t-elle.


02-06-2015
Canberra

Crédit photo :


Découvrir les offres de crowdfunding immobilier
 

Autres articles

- Le royalty crowdfunding, l'autre manière d'investir en financement participatif
- Encadrement des loyers : 400 villes d’Ile de France concernées dès 2018
- Des innovations immobilières face à la pénurie de logements
- L’assurance habitation et le casse-tête de la colocation
- La blockchain : le crowdfunding français pionnier de la révolution financière
- Avis d'expert : l'encadrement des loyers une mesure qui semble bien fonctionner