L’investissement immobilier à l’aube d’une nouvelle ère

L’investissement immobilier à l’aube d’une nouvelle ère

La réglementation favorable au financement participatif permet à tous d’investir dans tous types de projets allant du simple don, à l’investissement en capital en passant par le prêt. Néanmoins il convient d'être vigilant sur certains point avant d'investir. crowdfunding, financement participatif, actualité, immobilier, financer l'immobilier, investir dans l'immobilier

Actualité crowdfunding et immobilier

L’investissement immobilier à l’aube d’une nouvelle ère

La réglementation favorable au financement participatif permet à tous d’investir dans tous types de projets allant du simple don, à l’investissement en capital en passant par le prêt. Néanmoins il convient d'être vigilant sur certains point avant d'investir.

Le financement participatif, nouveau type d'investissement immobilier

../carre_crowdfunding.png

Si l’investissement en fonds propres dans des projets de promotion immobilière était auparavant réservé à quelques personnes suffisamment aisées, ce type d’investissement se démocratise aujourd’hui grâce au crowdfunding.

En effet, la réglementation favorable au financement participatif permet à tous d’investir dans tous types de projets allant du simple don, à l’investissement en capital en passant par le prêt.

Face aux difficultés que connaît actuellement le logement, le crowdfunding se présente comme une véritable alternative aux banques dont les financements sont devenus plus difficiles à obtenir pour les promoteurs.

Aussi, il est maintenant possible d’investir dans des programmes immobiliers soit par émission d’obligation, soit en capital afin de participer au tour de table du promoteur et ainsi bénéficier de rentabilités attractives tout en favorisant la construction de logements.

Un statut règlementé

Mais avant d’investir, il convient d’être vigilant sur ce type d’investissement encore peu contrôlé par les autorités et bien comprendre que l’investisseur s’expose à un risque de perte en capital.
La plateforme devra justifier en 2015 d’un titre de conseil en investissement participatif (CIP) obtenu au terme d'une procédure et de l'immatriculation à l’Orias.
Elle devra également respecter les diligences de contrôle de l’investisseur et d’avertissement des risques liés à l’investissement.
Rappelons également que sauf agrément de prestataire de service d’investissement, la plateforme ne pourra encaisser de fonds et devra passer par un prestataire de monnaie électronique.

Enfin, l’investisseur s’assurera que la plateforme par l’intermédiaire de laquelle il investit, à l’expertise suffisante pour proposer ce type de projets.


17-11-2014
Canberra

Crédit photo :


Découvrir les offres de crowdfunding immobilier
 

Autres articles

- Le royalty crowdfunding, l'autre manière d'investir en financement participatif
- Encadrement des loyers : 400 villes d’Ile de France concernées dès 2018
- Des innovations immobilières face à la pénurie de logements
- L’assurance habitation et le casse-tête de la colocation
- La blockchain : le crowdfunding français pionnier de la révolution financière
- Avis d'expert : l'encadrement des loyers une mesure qui semble bien fonctionner