La Statue de la Liberté : fruit du crowdfunding franco-américain

La Statue de la Liberté : fruit du crowdfunding franco-américain

Le financement participatif de projets artistiques et de construction ne date pas d’hier. Certains, devenus emblématiques, ont fait appel aux contributeurs bien avant la création d’Internet. C’est le cas de la Statue de la Liberté, dont le financement participatif débute quelques années avant l’invention de l’ampoule par Thomas Edison… statue liberté, construction, crowdfunding, statue liberty, américain, usa, financement participatif

Actualité crowdfunding et immobilier

La Statue de la Liberté : fruit du crowdfunding franco-américain

Le financement participatif de projets artistiques et de construction ne date pas d’hier. Certains, devenus emblématiques, ont fait appel aux contributeurs bien avant la création d’Internet. C’est le cas de la Statue de la Liberté, dont le financement participatif débute quelques années avant l’invention de l’ampoule par Thomas Edison…

551ace4344bc0.png

Durant la guerre de Sécession, le juriste et homme politique français Edouard de Laboulaye est un fervent défenseur des Etats de l’Union d’Abraham Lincoln et de l’abolition de l’esclavage. En 1865 lorsque la guerre prend fin, il lance l’idée d’offrir aux Etats-Unis une statue représentant la liberté. Auguste Bartholdi mûrit alors l'idée d'une statue colossale, inspirée d'un phare, qui prendrait les traits d'une déesse romaine.

En 1875, Edouard de Laboulaye crée le Comité de l’Union Franco-Américaine, avec pour objectif de lever des fonds en France pour le financement de la statue, et aux Etats-Unis pour celui du piédestal. Cette entité devenant alors un des premiers "porteurs de projet" de l'Histoire.

En France, les premières contributions arrivent rapidement. 180 villes et villages donnent des milliers de francs. Des centaines d’écoliers apportent quelques sous. Des descendants des soldats français ayant combattu cent ans plus tôt pour l’indépendance américaine contribuent également.
En 1876 pour les 100 ans de l'Indépendance, la main et la torche de la future statue sont envoyées à Philadelphie, emportant l’enthousiasme d’américains qui donnent à leur tour.

Malgré une augmentation du budget initial et quelques difficultés à mobiliser suffisamment de donateurs, la collecte de fonds pour le financement de la statue est finalement clôturée en 1880. Au total, près de 120.000 contributeurs ont participé à ce premier exemple de « financement par la foule ». Le chantier de construction inédit, appelant à l'oeuvre des artisans plâtriers, charpentiers et ferronniers pour donner forme aux 31 tonnes de cuivre et 125 tonnes d'acier, peut suivre son court.

Deux ans plus tard cependant, la collecte pour le piédestal n’est toujours pas clôturée aux Etats-Unis. Le projet est qualifié de trop couteux notamment par le New York Times, et ne remporte pas l’adhésion des new-yorkais. Il est alors envisagé d’implanter la statue à Philadelphie ou Boston, voire même de la laisser en France faute d’obtenir un budget suffisant.

Confrontés à l’hypothèse de perdre la statue, certains new-yorkais se mobilisent pour redonner un souffle à la collecte de fonds. Joseph Pulitzer, éditeur du New York World, orchestre une campagne de crowdfunding énergique, promettant de graver le nom de chaque donateur sur le monument y compris le plus modeste. De nombreuses personnes à travers tous les Etats-Unis commencent alors à donner en fonction de leurs moyens. En août 1885, la levée de fonds est terminée.

L’année suivante, la Statue d’une hauteur de 93 mètres avec son piédestal, s’installe sur Liberty Island. Un projet artistique mais également un véritable défi de construction, dont la structure a été réalisée par les ateliers Eiffel.


31-03-2015
Canberra

Crédit photo : Construction - atelier Gayet - Paris


Découvrir les offres de crowdfunding immobilier
 

Autres articles

- Le royalty crowdfunding, l'autre manière d'investir en financement participatif
- Encadrement des loyers : 400 villes d’Ile de France concernées dès 2018
- Des innovations immobilières face à la pénurie de logements
- L’assurance habitation et le casse-tête de la colocation
- La blockchain : le crowdfunding français pionnier de la révolution financière
- Avis d'expert : l'encadrement des loyers une mesure qui semble bien fonctionner